CLUB de GÉNÉALOGIE de l'APRUM

 

Date : mercredi 28 avril 2021,
Heure: 14h 16h30,
Lieu :  visioconférence

 

 

 


La parole est aux membres du Club

Les membres nous feront part de leurs projets en cours, de ceux qu’ils voudraient lancer. Ils partageront aussi leurs questions, leurs trouvailles et leurs suggestions d’activités pour la prochaine session. 

Entre 14h00 et 16h30, on compte 150 minutes, si bien que chacun disposera de 18 minutes pour sa présentation. On se gardera une quinzaine de minutes pour répondre aux questions soulevées et exprimer nos souhaits pour la saison 2021-2022.

Au programme 

Janine Huot présentera son projet de rédaction de l‘histoire de son arrière-arrière-grand-père à partir des actes notariés.

Robert Prud’homme présentera une partie de son travail actuel qui s’intitule « Une histoire des Prud’homme en Amérique » - titre provisoire - et qui retrace l’histoire du Québec via celle d’une famille.

Pierre André présentera Flipboard, un outil pertinent pour garder la piste d'articles en généalogie tirés de magasines. de blogues ou d'autres sources, qui nous intéressent.

François Donati présentera la vue d’ensemble d’une généalogie qui compte 3827 ancêtres dont 2171 qui ont vécu au pays.  Il a procédé à une analyse de leur origine, de leur implantation régionale, de leur date d’arrivée, de leur âge au mariage, de leur mortalité, etc. Il a fait la même analyse pour son épouse! Il insistera sur la méthodologie mise en œuvre.

Colette Gervais présentera ce qui l’a tenue occupée cette année à savoir l’écriture de son histoire à l’intention de ses enfants. De plus, elle partagera ce qui la préoccupe depuis plusieurs années soit l’état de la situation des cas d’adoption au 20e siècle. De quels outils dispose-t-on pour chercher ses parents biologiques?
Pierre Corbeil a remonté les lignées de ses quatre grands-parents qu’il n’a pas connu, jusqu'à l'ancêtre français venu s'installer en nos terres. Il a surtout travaillé avec Family Search. À l'aise avec Excel, il a construit « à la mitaine » son arbre et réussi à imprimer les douze générations sur deux feuilles 11" x 17". Pour la suite, il aimerait se consacrer à la recherche en Charente-Maritime d'où proviennent trois des quatre ancêtres.

Pierre Lalonde cherche des avenues pour trouver les dates de décès après 1850. Avant 1850, c'est assez facile, car c'est au PRDH. Mais avant, on n'a pas facilement des indices pour savoir les âges au décès, ni le lieu. Souvent, les parents sont hébergés, pendant leurs vieux jours, par un de leurs enfants, donc, dans un lieu différent que celui où ils ont passé leur vie. Il attend nos suggestions pour ce genre de recherche des actes d’inhumation?

 

 


Rencontre animée par Jean-Pierre Proulx et Michèle Bergeron

 

 

pour participer ...


 

Nous vous demandons de nous faire part de votre présence par courriel.

 

Michèle Bergeron et Jean-Pierre Proulx

Coanimateurs du Club de généalogie

Design. JLV