Université de Montréal

Association des professeurs retraités
de l'Université de Montréal




NOUVELLES DE L'APRUM
MAI 2012

LETTRE DU PRÉSIDENT, LE PRINTEMPS 2012 : suite et quand la fin ???

Le 24 mars dernier, dans ces pages, je rendais hommage à l'habileté stratégique des étudiants, à leur sens du crescendo et de la mise en scène. Mais je n'aurais jamais pu prévoir qu'un mois plus tard, jour pour jour, après dix semaines de grève, les échanges viendraient à peine de commencer, et qu'aucune amorce de solution sur les frais de scolarité ne soit en vue. C'est invraisemblable et inacceptable.

Ce qui est aussi invraisemblable et inacceptable, c'est la violence qui s'est installée et qui a corrompu tout ce conflit; autant la violence des policiers que celle des étudiants et celle des casseurs. La question n'est pas de savoir qui a provoqué qui, qui a commencé quoi ou qui va s'excuser de quoi. Il faut que la violence cesse. Ce n'est pas la sorte de Québec que nous voulons. STOP!

Ce qui est aussi inacceptable, c'est qu'on place les maisons d'enseignement et les professeurs devant l' « obligation » de devoir bricoler un semblant de rattrapage qui ne fait illusion à personne, qui ne peut être qu'un semblant de normalisation et ne peut mener qu'à un semblant d'éducation et à un semblant de diplôme. Comme prof, j'ai déjà eu à vivre l'un de ces rattrapages; j'en garde un souvenir bien amer. ET LA QUALITÉ???

Le 24 mars, j'écrivais ici que j'aurais aimé que les étudiants qui contestent la hausse de leurs frais de scolarité se portent aussi à la défense de leurs universités et en parlent comme d'une réussite collective, d'un acquis précieux à préserver et à faire grandir, dans leur intérêt d'abord. Or c'est tout le contraire qui est en train de se passer. Les étudiants ne se sont pas gênés pour mettre en cause les universités, leurs erreurs et uniquement leurs erreurs. Ce qui étonne, c'est que la ministre et le gouvernement semblent en rajouter. À l'heure où j'écris, c'est d'ailleurs le seul point sur lequel la ministre et les étudiants semblent s'être entendus : faire le procès des universités, de leur gouvernance et de leurs erreurs. AYOYE!!! (comme dirait mon petit-fils).

Ceci étant, il semble bien que nous n'y échapperons pas; je me demande quelle sera l'attitude des universités et des universitaires devant cette commission d'enquête. Tout en reconnaissant certaines erreurs bien réelles, puis-je suggérer d'éviter le piège des flagellations universitaires. Nous avons tous mieux et plus important à faire en ces temps de tumulte. PRETTY PLEASE!!!

Un dernier mot pour dire que si, à commencer par nos étudiants, les Québécois ignorent que les universités ont fait du très bon travail depuis 50 ans, il faut peut-être nous demander comment consacrer plus d'énergie pour faire comprendre ce que nous faisons, comment et pourquoi nous le faisons, et comment la crise actuelle compromet notre capacité de jouer notre rôle dans l'avenir, le tout dans l'intérêt de nos étudiants qui sont notre principale raison d'être. Un tout petit peu plus d'écoute, de sensibilité et d'attention à ce qui se passe autour de nous ne nuirait pas à l'occasion.

Jacques Boucher

Le 25 avril 2012

___________________________________________________________________

 

Assemblée générale annuelle de l'APRUM et réception,

le 5 juin 2012

Réservez dès maintenant

 

Chers membres,

L'arrivée de juin marque le retour à l'Université pour les membres de l'APRUM. En effet c'est une tradition de nous réunir en assemblée générale annuelle à cette période de l'année pour discuter des affaires de notre association et y rencontrer d'autres professeurs retraités. Il me fait ainsi plaisir de vous informer que notre assemblée générale annuelle et la réception qui la suit se tiendront le mardi 5 juin à l'Université de Montréal, une date à inscrire à votre agenda.

Si vous recevez votre correspondance de l'APRUM par la poste, vous trouverez plus loin dans le présent document toutes les informations relatives à ces activités, soit : 1) avis de convocation et ordre du jour proposé; 2) directives pour le stationnement 3) invitation à la réception annuelle; 4) coupon réponse pour la réception annuelle. 5) procès-verbal de l'assemblée générale annuelle de 2011 présenté pour adoption lors de l'AGA.

Si par contre vous recevez votre correspondance de l'APRUM par courrier électronique, ces mêmes documents vous seront acheminés via un courriel séparé qui vous parviendra au cours des prochains jours.

Vous noterez en lisant les documents que des changements ont été apportés quant à la salle où l'assemblée se tiendra soit le G-615 (la rénovation du M-415 n'est pas terminée) et quant à l'accès au stationnement (le système a changé depuis l'an dernier).

 

Gilles Rondeau
Secrétaire de l'APRUM

 

___________________________________________________________________

 

Repas entre collègues mardi le 15 mai prochain

À la mi-mai, le printemps aura vraiment pris le temps de s'installer. À cette occasion, nous vous invitons, en tant que membre de l'APRUM à venir prendre un repas entre collègues au restaurant «Le Paris Beurre», 1226 Van Horne, Outremont H2V 1K3 (métro Outremont), mardi le 15 mai prochain à midi. Nous espérons que vous serez nombreux à assurer votre présence.

Pour prendre part à cette activité, nous vous demandons de réserver votre place car «Le Paris Beurre» désire connaître quelques jours à l'avance le nombre de personnes qui participeront au repas afin de bien en planifier la préparation.

Réserver est facile et deux moyens fort simples de le faire sont à votre disposition. Le premier est l'envoi d' un courrier électronique à aprum@assoc.umontreal.ca.

Le second est de laisser un message au 514 343-7635 , la boîte vocale de l'APRUM.

Dans les deux cas le contenu du message est le même, à savoir : «Je m'appelle XYZ ABC et je serai présent au repas du 15 mai ». Vous avez jusqu'à jeudi midi le 10 mai pour faire cette réservation.

Merci.

Gilles Rondeau
Secrétaire de l'APRUM

___________________________________________________________________

 

APRUM

 

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE

AVIS DE CONVOCATION

 

Je vous invite, par la présente, à assister à l'Assemblée générale annuelle de l'APRUM qui se tiendra le mardi 5 juin 2012 à 16 h 00 dans la salle G-615 du Pavillon Roger-Gaudry.

 

L'ordre du jour sera le suivant:

1- Ouverture de l'assemblée et adoption de l'ordre du jour.

2- Adoption et suivi du procès-verbal de l'Assemblée générale annuelle du 31 mai 2011.

3- Rapport du président.

4- Rapport du secrétaire

5- Rapport du trésorier

•  Exercice 2011-2012
•  Comparaison entre les exercices 2010-2011 et 2011-2012
•  Encaisse au 31 mai 2012
•  Budget pro forma pour l'exercice 2012-2013
•  Cotisation pour l'exercice 2012-2013

6- Comité des candidatures

• Rapport du Comité
•  Composition du Conseil pour l'exercice 2012-2113

7- Élection des membres du Comité des candidatures nommés par l'Assemblée générale

8- Club informatique de l'APRUM

9- Régime de rentes (RRUM)

10- Assurance-santé.

11- Site web de l'APRUM.

12- Nouvelles de l'APRUM

13- Grains de sagesse.

14- Affaires diverses.

15- Levée de la séance.

 

Gilles Rondeau
Secrétaire

___________________________________________________________________

 

Attention : Notre salle habituelle, le M-415 subit des travaux de rénovation et n'est malheureusement pas disponible. Nous disposerons de la salle G-615 pas trop loin du hall, au 6 ième étage. Des membres de l'APRUM seront présents pour vous guider au besoin.

Stationnement

Comme les années passées l'Université de Montréal est heureuse de nous accueillir et offre le stationnement gratuit aux membres de l'APRUM pour la tenue de notre assemblée générale annuelle et de la réception qui y fait suite. Toutefois au lieu du laissez-passer usuel, nous devrons entrer un numéro codé pour accéder aux stationnements le jour de l'événement.

Ce code est le 7635#

Il donne accès aux parcs de stationnement situés en face du Pavillon Roger-Gaudry ainsi qu'au garage Louis-Colin. Vous devez inscrire ce numéro de code à la barrière du stationnement à l'entrée et à la sortie. Prenez-le en note.

Réception annuelle de l'APRUM

Les membres de l'APRUM et leurs conjoints ou conjointes sont invités à la réception annuelle de l'Association qui se tiendra mardi le 5 juin 2012 à 17h30 dans le Hall d'honneur de l'Université de Montréal, Pavillon Roger-Gaudry . Le coût est de 42$ par personne payable par chèque à l'avance.

Coupon Réponse

 

Nom (lettres moulées) _______________________________________________________________

 

Assistera seul, seule, _________; accompagné, accompagnée __________

Coût : 42$ par personne

Le chèque devra obligatoirement parvenir au plus tard le 1er juin, à l'adresse suivante :

 

APRUM

Université de Montréal,

C.P. 6128, succursale Centre-ville

Montréal, H3C 3J7

________________________________________________________________________

 

Assurance-santé Croix-Bleue 2012-2013. Des bonnes nouvelles.

 

Des échanges ont eu lieu au sujet du renouvellement de notre contrat d'assurance-santé avec la Croix-Bleue pour la prochaine année. Ces échanges mettent en cause le représentant de la DRH, monsieur Guy Bélanger que je remercie de sa collaboration, les actuaires de l'UdeM qui ont fait du bon boulot, les représentantes de l'Après l'UM (l'association des personnels de soutien retraités; ce fut très agréable de travailler ensemble sur ce dossier); je vous ai représentés avec Gilles Rondeau . La proposition initiale était une augmentation de 8,9% sur la prime de cette année. Après études, échanges et protestations, nous sommes heureux de vous annoncer que l'augmentation sera de 0,8%. Nous n'avons eu aucune hésitation à accepter cette proposition en votre nom! Vous recevrez les papiers officiels de Guy Bélanger .

Par contre, nous avions exploré la possibilité d'obtenir une assurance-voyage facultative pour nos membres et ceux de l'Après l'UM. La Croix Bleue a refusé le caractère facultatif et maintient la modalité obligatoire; les échanges continuent. Nous vous tiendrons au courant des développements.

 

Jacques Boucher

________________________________________________________________________

 

Votre santé au menu
La causerie-midi du 17 avril

 

La causerie-midi du 17 avril a attiré une bonne vingtaine de collègues. Le Paris Beurre n'en finissait plus d'ajouter des tables et des couverts pour les personnes qui se sont ajoutées à la dernière minute… Ceux d'entre vous qui n'ont pas assisté à la conférence d'Anik Lafond, professeur au département de kinésiologie, aurait entendu parler de vitalité, de capacités fonctionnelles, de mobilité/équilibre. Toutes ces belles choses de la vie qui hantent plusieurs d'entre nous et que l'on ne veut surtout pas perdre lorsque les années s'additionnent. Vous pourrez vous rattraper…mais pas sans y mettre un certain effort; le conférencier qui est aussi directeur de la clinique de kinésiologie de l'U de M vous y attend avec une offre exclusive aux membres de l'APRUM. Vous pouvez vous présenter à la clinique, il vaut mieux appeler d'avance pour prendre RDV au 514.343.6256, pour bénéficier d'une consultation initiale GRATUITE (Durée de 30 min, valeur de 50$). Cette offre est valable aussi pour votre conjoint/conjointe. A vos marques…


Judith Comeau , responsable des causerie-midi

________________________________________________________________________

 

Une distinction importante de la Société bibliographique du Canada
à notre collègue Marcel Lajeunesse

 

Notre collègue Marcel Lajeunesse est le récipiendaire de la médaille Marie Tremaine pour l'année 2012 en reconnaissance de son « impressionnante et fructueuse carrière ». Il est l'un des pionniers de l'EBSI, l'École de bibliothéconomie et des sciences de l'information de la FAS. Il en a été directeur pendant de nombreuses années. Il a aussi été vice-doyen de la FAS.

Félicitations

________________________________________________________________________

 

Claude Lévesque 1927-2012 – In memoriam

 

Claude Lévesque avait pris sa retraite en 2002, encore jeune et en pleine possession de ses moyens, …à 75 ans. Il avait entamé sa carrière à l'Université de Montréal en 1960, aux premières heures de la Révolution tranquille, dont il est devenu un artisan important. Je n'entends pas ici revenir sur la stature philosophique de notre ancien collègue, qui notamment par son œuvre écrite a influencé toute une génération d'intellectuels au Québec. Georges Leroux , dans son témoignage paru dans Le Devoir du 4 avril, en a dressé un bilan on ne peut plus éloquent. Comme j'ai eu le privilège d'être tour à tour l'élève et le collègue de Claude Lévesque, je me limiterai à esquisser le profil du professeur fascinant qu'il était.

Les cours de Claude Lévesque , tant sur la philosophie française contemporaine (Blanchot, Bataille, Lacan, Derrida) que sur la pensée allemande (Nietzsche, Freud), étaient pour nous étudiants un véritable événement. Excellent communicateur, il avait l'art d'intéresser ses élèves aux enjeux philosophiques les plus complexes. Certes, ses cours étaient écrits. Mais il ne faut pas s'y méprendre. Ces manuscrits très soigneusement rédigés n'avaient pas pour but de lui faciliter la tâche. Ils témoignaient plutôt du souci de mettre à contribution de façon délibérée et réfléchie toutes les ressources de la langue, ce qui ne doit pas surprendre de la part d'un penseur qui n'hésitait pas à remettre en question l'étanchéité des frontières entre philosophie et littérature. Ces manuscrits étaient d'ailleurs amplement commentés au fil d'un discours souvent émaillé de pointes d'humour, dont lui seul avait le secret. En fait, ces mots d'esprit n'avaient pas le statut de simples hors-d'œuvre, ils visaient au contraire à ouvrir un espace de réflexion et à inviter les étudiants à adopter un sain recul face aux thèses développées.

Ceux et celles qui ont connu Claude Lévesque se rappelleront sa voix à la fois chaude et perçante, ainsi que sa diction précise mais jamais affectée. Bien sûr, cette voix unique, les auditeurs de la chaîne culturelle de Radio-Canada l'auront entendue à l'occasion des nombreuses émissions qu'il a réalisées sous forme d'entretiens, par exemple sur le thème « L'homme et la vérité dans la philosophie contemporaine ». Mais le format rigide de ces émissions ne reflète qu'infidèlement la façon magistrale dont il savait animer un séminaire aux cycles supérieurs. Les participants réalisaient d'emblée qu'ils étaient conviés à une aventure intellectuelle aussi passionnante qu'exigeante, où toutes les certitudes pouvaient être remises en question. Ne reculant pas devant la difficulté, il n'hésitait pas à nous confronter aux textes les plus techniques et les plus abstraits, telle L'esquisse d'une psychologie scientifique (1895) de Freud. Ces séminaires étaient à la fois difficiles et stimulants pour les participants, qui étaient invariablement invités à prendre position vis-à-vis des problèmes traités.

Claude Lévesque aura été pour nous un collègue affable, attachant et généreux qui se distinguait par l'attention sincère et constante portée à son interlocuteur, et ce sans distinction aucune. J'en veux pour preuve le mandat de directeur intérimaire qu'il a assumé au département de philosophie. À vrai dire, sa prestance intellectuelle aurait pu l'inciter à adopter une attitude distante face à ses subalternes. Mais, comme il était à prévoir, rien de tel chez lui. Dans un esprit de franche collaboration, il a en effet entretenu les relations les plus cordiales avec le personnel de soutien, sans cesse attentif à l'individu se trouvant devant lui. Avec le décès de Claude Lévesque , nous perdons un collègue d'une profonde humanité, un homme qui, dans sa vie, s'est distingué par son respect de l'autre et, dans son œuvre, par son « respect de l'indécidable », pour reprendre le mot de G. Leroux.

 

Claude Piché
Professeur titulaire
Département de philosophie

 

José-Michel MOUREAUX
(1933-2012)

 

Ancien élève de l'École Normale Supérieure de la rue d'Ulm (Section Lettres, promotion 1954), agrégé de lettres classiques, José-Michel Moureaux , sous-lieutenant en Algérie, puis à titre d'instructeur au service de méthodologie de l'École Spéciale Militaire Interarmes de Coëtquidan, a enseigné au Lycée de Chartres avant de devenir assistant à l'Université de Nancy.

En 1964, il acceptait un poste de professeur au Département d'études françaises de l'Université qu'il devait quitter, promu professeur titulaire depuis plusieurs années, au milieu des années 80 pour l'Université de Caen où il finit sa carrière avec le statut de professeur émérite, spécialiste reconnu du XVIIIe siècle, plus spécialement de l'œuvre de Voltaire.

Sa thèse fut une édition critique, remarquée pour son érudition exceptionnelle et son originalité, de La Défense de mon oncle (1767) de Voltaire (Genève, 1978). Parmi ses principaux travaux, on retiendra, outre un ouvrage pédagogique que nous avons élaboré ensemble ( Manuel bibliographique des études littéraires , Paris, Nathan, 1982, 480p.), une lecture d'inspiration analytique de l 'Œdipe de Voltaire (Paris, Minard, 1973) , des contributions multiples aux Œuvres complètes de Voltaire que publie la Voltaire Foundation à Oxford , un Voltaire éditeur (Paris : Presses Paris Sorbonne, 2005 ; en collaboration avec Nicholas Cronk). S'y ajoutent nombre d'articles dans d'importantes revues et des communications dans les grands colloques internationaux consacrés au XVIIIe siècle et à Voltaire sur lesquels il laisse une marque tout à fait personnelle.

À Montréal, José-Michel Moureaux a en particulier dirigé la thèse de doctorat, soutenue en 1985, de Jean-Paul de Lagrave ( L'Époque de Voltaire au Canada. Biographie politique de Fleury Mesplet imprimeur, Montréal et Paris, 1993) qui devait s'inscrire parmi les toutes premières recherches sur l'archéologie littéraire au Québec, appelées à connaître le développement que l'on sait avec les travaux et les équipes de Berrnard Andrès et Marc-André Bernier. J.-M. Moureaux a laissé parmi ses étudiants le souvenir d'un maître singulièrement minutieux et attentif dans la correction des travaux écrits comme dans la reprise des exposés, conditions à ses yeux d'un enseignement fécond, et d'un professeur aussi stimulant dans ses cours et séminaires qu'exigeant sur la méthodologie de la recherche.

Un hommage doit paraître dans le prochain numéro de la Revue Voltaire , dont il dirigeait la collection aux Presses de la Sorbonne, en attendant une notice dans L'Archicube , revue de l'association dans anciens élèves et amis de l'ENS.


Bernard Beugnot

 

Vous pouvez nous joindre à aprum@assoc.umontreal.ca
Ou en laissant un message au 514 343-7635
Vos coordonnées (adresse, téléphone, adresse courriel…) changent?
Dites-le à l'APRUM : (514) 343-7635 ou à aprum@assoc.umontreal.ca